71 % des étudiants disent apprécier le contenu des cours qu'ils suivent (photo d'illustration).

 

Voilà qui va mettre du baume au cœur des universitaires. D’après une enquête menée par l’association d’étudiants La Fabrique auprès 3 000 d’entre eux, 71 % des étudiants apprécient le contenu des cours qu’ils suivent et 62,5 % sont satisfaits de la communication avec leurs professeurs, les étudiants trouvent leurs professeurs brillants plutôt disponibles pour leur poser des questions après les cours.

« Nous avons été surpris par l’estime qu’ont les étudiants pour leurs professeurs et 75 % d’entre eux disent que leur formation leur apporte l’enrichissement personnel attendu », poursuit Cindy Pétrieux, présidente de La Fabrique, une nouvelle association créée en 2013 et qui compte déjà 21 élus dans les instances représentatives des universités. Un discours qui apparemment tranche avec le flot de critiques adressées généralement aux universités.

Néanmoins les étudiants interrogés formulent quelques reproches : 57 % des jeunes interrogés ne comprennent pas ce qu’attendent d’eux leurs enseignants et 61 % aimeraient un retour sur la correction de leurs devoirs et examens. « Nous avons théoriquement accès aux copies, à condition de le demander, mais nous sommes parfois déçus du peu d’annotations et d’indications permettant de comprendre ce qui a motivé la note », détaille Mme Pétrieux. Le chantier de la pédagogie à l’université reste à ouvrir.

MÊME REPROCHE CHEZ LES ÉTUDIANTS BRITANNIQUES

Ces résultats recoupent partiellement ceux de l’enquête menée par l’UNEF au printemps. Les conclusions du principal syndicat étudiant, nettement plus sévères, soulignaient aussi l’absence de pédagogie et d’encadrement et surtout l’inadaptation des évaluations : 77 % des étudiants interrogés par l’UNEF pensent que les examens et les contrôles sont conçus pour sélectionner et non pour les aider à progresser.

Fait troublant : on retrouve ce reproche chez les étudiants britanniques qui pourtant plébiscitent leur université. L’enquête annuelle de la National Student Survey, qui en est à sa dixième édition, est d’une autre ampleur : 86 % des 321 000 étudiants interrogés sont globalement satisfaits de leur cursus, 87 % de leur cours et de leur enseignement. Mais le score le plus faible concerne les évaluations et le retour — qui contentent tout de même 72 % des jeunes interrogés.

A noter que cette enquête aboutit à un classement des universités, les plus prestigieuses Oxford et Cambridge, avec une note de 91 sur 100, ne figurent qu’à la 8e place, un rang certes honorable mais qui ne les placent pas dans le trio de tête occupé par l’Université of Bath, la Keele University et l’Université de Saint Andrews en ce qui concerne les établissements pluridisciplinaires.

Isabelle Rey-Lefebvre

Le Monde

 

Retrouvez l’article sur Le Monde.fr